Publications

Infolettre – Novembre 2018 (AEFNB)

Image-Header-FR

// FAQ pour les enseignants suppléants

La Fédération reçoit régulièrement des questions par rapport aux conditions de travail des enseignants suppléants.

  • Le salaire des enseignants suppléants à long terme devrait-il être le même taux quotidien qu’un enseignant régulier (contrat B)?
  • Que signifie une demi-journée de suppléance?
  • Est-ce que les enseignants suppléants sont rémunérés les journées de tempête?
  • Peut-on annuler ma journée de suppléance le matin même (avant mon arrivée à l’école)?

Pour trouver les réponses à ces questions et encore plus, veuillez cliquer ici.

// Journées de suppléance pour les enseignants retraités

Le régime de pension des enseignants limitait auparavant le nombre de jours de suppléance à 80 jours par année scolaire avant qu’il y ait un impact sur la pension des enseignants retraités. Étant donné le manque de personnel suppléant dans la province du Nouveau-Brunswick, l’employeur a demandé à la Fédération des enseignants du Nouveau-Brunswick de suspendre cette limitation pour une période de deux ans. Le conseil d’administration de la FENB a approuvé cette demande.  Ainsi, les enseignants retraités peuvent remplacer des enseignants absents pour un nombre de jours illimités, et ce, sans affecter leur pension à moins d’être employés sous contrat.

La FENB tient à rappeler que l’ordre d’appel des enseignants suppléants en vertu de la convention collective continue de s’appliquer. Les enseignants brevetés doivent avoir priorité avant les enseignants retraités et les permis locaux.

Si vous avez des questions par rapport à votre situation particulière, veuillez communiquer avec la Fédération au 1-888-679-7044.

// Congé parental

Vous attendez un bébé?

Pour les enseignantes à contrat B, C, D et E :

  • L’employeur paye un congé de trente (30) jours d’enseignement avec pleine rémunération.
  • L’assurance emploi (AE) paye 15 semaines de congé de maternité. Ces 15 semaines doivent être prises à l’intérieur des 17 semaines de la naissance de l’enfant. (Seule la maman de naissance peut prendre ce congé.)
  • AE paye 35 à 61 semaines de congé parental. (Disponible aux deux parents, peut être partagé, décision doit être prise avant le début du parental quant à l’option de 12 ou 18 mois.  Dans le cas de l’option de 18 mois, il n’y a aucun fond additionnel, la même somme d’argent est simplement étendue sur une période de temps plus longue. Peu importe l’option que vous ayez choisie, vous ne pouvez changer votre idée par après.)
  • À l’occasion de la naissance de son enfant, un père enseignant peut obtenir sur demande un congé de cinq (5) jours ouvrables consécutifs qui devront être pris à l’intérieur de vingt-et-un (21) jours calendrier de la date de naissance de son enfant.

    Pour les enseignantes suppléantes, les bénéfices de l’assurance emploi (maternité et parental) s’applique, mais pas les 5 ou 30 jours.
    Afin de qualifier pour les bénéfices de l’assurance emploi, vous devez avoir travaillé 600 heures, ce qui équivaut à 75 jours d’enseignement. Il y a aussi une (1) semaine de période d’attente. (C’était 2 semaines auparavant.)

    Pour obtenir plus de renseignements sur les congés de maternité, d’adoption ou parental, cliquer ici.

Retour à tous les articles